Dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui aux enfants affectés par les conflits armés dans le Kasaï SAPI exécute un projet d’urgence sous le financement de l’UNICEF.

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui aux enfants affectés par les conflits armés dans le Kasaï SAPI exécute un projet d’urgence sous le financement de l’UNICEF.

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui aux enfants affectés par les conflits armés dans le Kasaï principalement les enfants sortis de forces et groupes armés EAFGA et enfants non accompagnés, SAPI exécute un projet d’urgence sous le financement de l’UNICEF et cofinancé par SAPI dans la ville de Tshikapa, dans le territoire de Kamonia et dans la cité de Kamako.

En vue d’améliorer l’environnement protecteur des enfants sortis de la milice Kamuena Nsapu , l’ONG  a mis en place 2 CTO ( Centre de Transit et d’Orientation) à Tshikapa  et Kamako pour une prise en charge holistique des enfants avec un accent particulier sur l’accompagnement psychosociale des enfants ayant de stress aigue.

En terme de réalisation, plus de 431 Enfants associés aux forces et groupés armés du CTO Tshikapa et Kamako ont été réunifiés, 12 séances de sensibilisation ont été organisée au CTO de Tshikapa et dans les zones de réunification familiale Kasanzu, Katanda , Tshienda, Manne, Kamako et Nsumbula.

Pour la réunification des enfants non accompagnés( ENAS) , 450 enfants expulsés de l’Angola ont été réunifié  pour la période de décembre 2018 – Avril 2019 .

Dans le cadre de la reddition des enfants affectés à la milice Kamuina Nsapu, 270 EAFGAS ont été prise en charge   sur le plan psychologique, médical et ont été réunifié dans leurs familles respectives. Dans le cadre du programme, 9 enfants EAFGAS ont été confié à CICR  pour la réunification  interprovinciale.  Dans le cadre d’atteindre les objectifs s’assignés dans le projet d’appui aux enfants affectés par les conflits armés dans le Kasaï principalement les enfants sortis de forces et groupes armés EAFGA et enfants non accompagnés, SAPI met en place une stratégie de la prise en charge de ces enfants dans l’appui alimentaire au CTO, appui vestimentaire et appui aux 200 FAT et FAS bénéficiaires du projet et l’accompagnement psychologique des enfants.  En terme de perspective, SAPI prévoit soutenir la réintégration économique des enfants déjà réunifiés, et  organiser les activités de sensibilisation de RECOPE et renforcement des capacités des autorités locales, politico administrative et les milices de Kananga et Tshikapa sur les droits de l’homme, la protection de l’enfant, la résolution 1612, le devoir de l’enfant, droits de l’enfant, la violence sexuelle, le viol, l’attaque contre les écoles etc….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les animateurs sociaux de SAPI en pleine activité de réunification familiale, location d’un véhicule 4×4 pour transporter les enfants à réunifier.

La cuisine prépare les foufous pour les enfants en transit dans le centre.

Un repas convivial des EAFGA, ils mangent ensemble pour susciter l’amour pacifique entre eux.

Share this post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Translate »