Nos interventions dans le territoire de Mweka en province du Kasaï

Nos interventions dans le territoire de Mweka en province du Kasaï

Nos interventions dans le territoire de Mweka en province du Kasaï.

Depuis le mois d’avril dernier , un conflit inter ethnique s’est éclaté dans le territoire de Mweka entre la communauté ethnique Bakuba contre la communauté ethnique de Bateke . Ces deux tribus gérés par 2 chefs coutumiers différents et anciens membres de la milice Kamuina Nsapu tous se sont opposés pendant plus de 30 jours de combat dans la localité de Kakenge. Ce conflits a occasionné le déplacement de plus de 12.000 personnes selon les différents rapports d’évaluation menés par SAPI et l’ONG ACF dans la zone de santé de Kakenge en Avril dernier .
Selon le dernier rapport d’évaluation des besoins en matière de protection dans le territoire de Mweka en zone de santé de Kakenge en avril dernier, plus de 6000 ménages ont fait le déplacement vers le territoire de Luebo en fuyant les affrontement entre les deux communautés ethniques. Ces déplacements ont eu des conséquences néfastes sur les conditions socio économique de la population et principalement les enfants . Au cours du déplacement , plus de 100 enfants ont été séparés de leurs parents communément appelé enfants non accompagnés et enfants séparés et qui nécessitait une prise en charge d’urgence sur le plan psychologique, médicale et éducative. C’est dans ce contexte que l’Agence de Nations Unies UNICEF partenaire de l’ONG SAPI international a accepté d’accorder à SAPI un budget supplémentaire pour soutenir la protection de l’enfant en situation d’urgence notamment dans l’identification, documentation, vérification, recherche et la réunification.
Au cours de nos interventions dans la zone de santé de Kakenge, 47 enfants dont 45 enfants non accompagnés ( ENAS) et 2 enfants séparés ( ES) ont été identifiés, documentés, prise en charge dans les FAT et réunifiés dans leurs familles respectives après la recherche familiale par l’équipe de vérificateurs de SAPI dans la zone de santé de Kakenge.
En terme de résultat contrait sur le 75 enfants non accompagnés attendus dans le projet, 61 enfants ( ENAS/ES) ont été prise en charge dans la zone de santé de Kakenge en territoire de Mweka et ont bénéficié les services suivants :
– Identification et documentation de 61 enfants certifiés enfant non accompagnés,
– Vérification et certification de ces enfants avant leur placement dans les familles d’accueils Transitoires ( FAT)
– La formation des 30 familles d’accueils transitoires ( FAT) , capable de recevoir les enfants en attente d’une recherche familiale réussi,
– Le placement des enfants en FAT pendant 15 jours et ont bénéficié d ‘un suivi psychosociale en FAT, le screening médical pour 61 enfants placés en FAT et la prise en charge médicale gratuit dans le FAT à travers l’équipe médicale de l’ONG SAPI
– le référencement de 2 enfants malades présentant de cas graves vers l’hôpital General de Kakenge sous l’appui de MSF.
– Dans la zone de santé de Kamonia, 14 enfants non accompagnés ( ENAS) ont été identifié, documenté et placé dans les familles d’accueils Transitoire ( FAT) en vue de bénéficier d’un accompagnement psychosociale de qualité après la crise qui s’est éclatée dans la province du Kasaï. Ces enfants sont en cours de réunification dans leurs familles d’origine après le résultat de tracing familiale qui a été jugé réussi et satisfaisant.
– L’ensemble de 75 enfants ciblés au départ et attendu dans le projet Kakenge ont été tous réunifiés et ont bénéficié d’un kit d’entrée et de réunification pour leur permettre de retourner en famille avec dignité.
– L’organisation d’un atelier de formation regroupant 30 acteurs membres de la société civile, les autorités politico administrative, DGM, FARDC et police sur la cohabitation civilo militaire afin de dialogue entre le militaire et le civil.

Share this post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Translate »