Offre d’emploi

Offre d’emploi

OFFRE D’EMPLOI N° 04/GM/SAPI/2018

I. INFORMATION SUR LE POSTE :

Titre du poste : Assistant à la réintégration des Enfants sortis de la malice au Kasaï ( ESM)
Lieu d’affectation : Luiza dans la province du Kasaï central avec déplacement à Kananga et à

Tshibala

Durée du contrat : 3 mois avec possibilités de renouvellement selon la disponibilité de fonds
Reporté directement à : Field coordinator Kasaï et Kasaï central
Supervision globale par : Coordinatrice urgence et développement durable
Entrée en poste : 10 Avril 2018.

 

II. CONTEXTE GÉNÉRAL :

Save the People International en sigle SAPI est une organisation humanitaire non gouvernementale de droit suisse qui construit un avenir meilleur pour les enfants et jeunes démunis et leurs communautés grâce à des approches novatrices et des solutions concrètes et durables. Save the people
International développe et met en place des projets de terrain qui permettent d’améliorer la vie quotidienne des plus d’un 1 millions d’enfants et de leurs proches notamment dans le domaine de la santé et de la protection ainsi que la résilience et sécurité alimentaire.
Sa mission est de contribuer au développement de l’enfant dans le respect de ses droits, avec sa participation et en collaboration avec les acteurs de sa communauté.
L’ONG Save the people International est active en RDC depuis 12 ans dans le domaine de la protection de l’enfant, la santé maternelle et infantile, la résilience et sécurité alimentaire dans la province du Nord Kivu, sud Kivu et dans les 2 provinces du Kasaï.
Dans le cadre de son projet d’appui intégrée à la protection des enfants en situation d’urgence dans la province du Kasaï et Kasaï central depuis 2017, l’ONG SAPI cherche a recruter un assistant à la réintégration pour apporter un appui à l’analyse de l’environnement socio économique en vue de faciliter la réinsertion sociale et la réintégration communautaire des enfants associés à la milice (ESM) et autres enfants vulnérables ainsi que l’entrepreneuriat des jeunes à travers l’approche 3×6 conformément à ses 3 phases ( Inclusion, appropriation et vers la durabilité)

III. RESPONSABILITÉS ET TACHES :

L’assistant ( e) à la réintégration sera basé à Luiza dans la province du Kasaï central et travaillera sous la supervision globale du coordinatrice UDD et la supervision directe de coordinateur terrain.
La personne retenue devra assumer les taches spécifiques suivantes :

  • S’occcuper de la réintégration (individuelle ; collective et  communautaire) des enfants associés à la malice ( ESM) et autres jeunes vulnérables de la communauté en collaboration avec l’ensemble de tous les superviseurs du projet,
  • Produire une cartographie des enfants et jeunes bénéficiaires du processus d’appui à la réintégration,
  • Effectuer une analyse des opportunités existantes dans les communautés d’accueils des enfants et assurer une orientation professionnelle ( scolaire, économique et professionnelle),
  • Collecter les besoins en terme de réintégration en s’appuyant sur la recherche action participative pour la réintégration communautaires des enfants et des jeunes ;
  • Accompagner les jeunes bénéficiaires selon leur tranche d’âge dans l’orientation professionnelle, explication des procédures SAPI et entretien sur le projet de réintégration et appuyer les jeunes dans la rédaction de business plan, suivi et évaluation de chaque cas,
  • En collaboration avec les missions SAPI concernés, superviser la mise en place de projet de réintégration (individuelle ; collective et commentaire) des ESM dans leurs milieu de retour de retour : partage d’information/validation de business plan/suivi,
  • Former et suivre les bénéficiaires sur l’approche 3 X6 dans le contexte de relèvement post conflits,
  • Participer à la définition des filières porteuses d’emploi dans la zone d’intervention pour la réintégration des jeunes ( création d’emploi et de revenus à travers l’approche 3 X6 en phase expérimentale dans la province du Kasaï central,
  • Collaborer avec l’unité logistique/finances et les bénéficiaires pour : la collecte des factures préformas ; la rédaction des demandes d’achat (PRF) /Demande de paiement ; suivi de dossier d’achat des Kit de réintégration ; payement des fournisseurs ; livraison des matériels
    pour la réintégration et pour les activités HIMO pour les jeunes,
  • Au besoin, sous la supervision de la chargée de réintégration et les missions SAPI, effectuer des missions de suivi et évaluation des activités de réintégration et monitoring des enfants déjà réunifiés en vue de savoir leur vrais besoins,
  • Mettre à jour régulière du data base des cas de réintégration à Luiza, Tchibala, yangala et Kamako pour les ESM, ENAS et autres enfants vulnérables,
  • Fournir les informations aux bénéficiaires par rapport aux opportunités de réintégration socio-économique dans leurs pays d’origine ;
  • Contribuer au développement et à la mise à jour des statistiques concernant les bénéficiaires assistés par le projet ;
  • Aider à développer les outils de communications et orientation du projet,
  • Contribuer au développement des partenariats avec les organisations de la société civile et autres organismes nationaux,
  • Orienter et conseiller les enfants réunifiés sur l’activité de réintégration la mieux appropriée à leur expérience et milieu de retour et Identification et recherche d’opportunités de réintégration durable pour les enfants réunifiés
  • Coordonner les activités de suivi post réunification en utilisant les outils standards du programme DDR enfant.

III. EDUCATION , EXPÉRIENCES ET COMPÉTENCES

  • Diplôme d’école secondaire avec 4 ans d’expériences dans le domaine DDR enfants et principalement dans le domaine de la réintégration et analyses des filières porteuses d’emploi et de revenus ou avoir un diplôme universitaire en développement rural d’une institution accréditée.
  • Maîtrise parfaite de l’outil informatique ( Excel, word , power point y compris internet,
  • Expérience dans la coordination de projets d’appui à la réintégration communautaire et maîtrise des approches diversifies,
  • Connaissance approfondie des principes directeurs de l’approche 3X6
  • Au moins quatre ans d’expérience opérationnelle dans les questions liées à la gestion de projet, à la réintégration et entrepreneuriat des jeunes,
  • Expérience dans une organisation non gouvernementale Internationale est un avantage.
  • Capacité d’organisation à travailler de façon autonome
  • Etre flexible avec les horaires de travail d’urgence
  • Excellentes qualités de communication ;
  • Parfaite maitrise des outils de Microsoft Office : Word et Excel
  • Savoir travailler dans un environnement multiculturel ;
  • Bonnes capacités d’analyse et synthèse ;
  • Avoir l’esprit d’équipe et être apte à travailler de manière indépendante ;
  • Etre intéressé à travailler pour une population nécessitant un accompagnement psychosocial.
  • Être prêt(e) à travailler à des heures flexibles et dans le contexte du Kasaï
  • Connaissance approfondie sur les procédures de l’Unicef.

IV. TRAVAIL EN EQUIPE.

  • Contribue activement à un environnement d’équipe efficace, collégiale, et agréable,
  • Contribue à, et suit les objectifs de l’équipe,
  • Donne raison lorsque cela est du,
  • Cherche à avoir les commentaires et la rétroaction des autres,
  • Délègue les taches et les responsabilités comme il convient,
  • Soutient activement et met en oeuvre les décisions finales du groupe.

IV. LANGUES PARLÉES :

Très bonne maîtrise du français, langue de travail au bureau, de Tshiluba et autres dialectes de la région (langue de contact avec les bénéficiaires) et de l’anglais (langue de contact avec les bureaux de SAPI en Europe).

V. CANDIDATURES.

Une lettre de motivation et CV détaillé, 2 personnes de références à envoyer à l’email : sapi.goma@gmail.com  avec copie à : Elena.sapinernational@gmail.com et contact@savethepeopleinternational.ch  ou en copie dure au bureau de l’ONG SAPI sise à 237, av de la paix , Q. Himbi I, non loin de l’hôtel les 2 paysages le vendredi 06 avril 2018 à 16h00 en indiquant dans l’objet de l’email le titre : « Assistant/e à la réintégration ou
sur l’enveloppe.

Share this post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Translate »